samedi 26 avril 2008

Le portrait mal attribué de Madame de Rémusat

Il existe cinq autres portraits de Madame de Rémusat, dont un est faussement attribué.

1./ Sainte Beuve, dans son portrait littéraire, utilise un portrait qu'il a sous les yeux ; une note de l'éditeur précise que ce portrait a été composé de la main même de Talleyrand, dont Madame de Rémusat était une intime. Je ne sais où ce portrait est conservé, et même s'il existe encore. Si vous le savez, merci de le mettre en commentaire.

2./ Une gravure, qui a sans doute été réalisée pour une édition, au XIXe siècle, des écrits de Madame de Rémusat. Cette gravure est de piètre qualité, il faut bien le reconnaître, et est sans doute une réprésentation fictive de l'auteur, comme on peut le voir :



3./ Le musée de Rueil-Malmaison, dans le château de Joséphine, conserve un autre portrait dont la reproduction est sous droits, non disponible ici. Ce tableau est signé Guillaume Descamps et date de 1813.

4./ Frederic Christophe de Houdetot (1797-1835) a dressé deux portraits de Madame de Rémusat, mais au crayon, et l'un d'eux est de dos (l'autre de profil). Le site de la Fondation Napoléon nous livre ces représentations du catalogue Houdetot :
"Madame de Rémusat jouant la comédie au Marais en 1817" ( n° 205 ; 1817, 85x175 mm, crayon) :


"Portrait de Madame de Rémusat" (n°206)


5./ Le portrait mal attribué est celui qui est conservé sous le nom pourtant correct "Madame Charles de Rémusat" au musée du Vieux Toulouse. Il est signé Ary Scheffer (1795-1858). On peut le voir dans la base Joconde. En réalité, il s'agit de Pauline de Lasteyrie du Saillant (1807-1882), qui est la belle-fille de Madame de Rémusat. Elle a en effet épousé son fils, Charles de Rémusat. Aussi était-ce faux quand la base Joconde rapportait, avant que nous révélions l'erreur : "elle fut dame de palais de l'impératrice Joséphine et a écrit des Mémoires inachevés sur la vie de Napoléon entre 1802 et 1808" : en 1802, Pauline n'était pas encore née, et elle n'avait qu'un an en 1808 ! La base Joconde confondait ici avec Claire Elisabeth de Rémusat (1780-1821), notre "Madame de Rémusat", laquelle en effet a décrit la cour impériale. Son mari ne se prénommait par Charles, mais Auguste Laurent (1762-1823). Tous les sites internet reprenant donc le portrait de Ary Scheffer, pour parler de Madame de Rémusat l'écrivain, se trompent donc à la suite de l'ancienne erreur de la base Joconde. On peut voir que le portrait de Ary Scheffer présente une femme aux cheveux roux et aux yeux bleus, alors que Madame de Rémusat, selon Sainte Beuve, a les cheveux et les yeux noirs, comme on peut le voir encore dans le portrait véritable de Madame de Rémusat.

Voici le portrait de l'épouse de Charles de Rémusat, belle-fille donc de notre écrivain Madame de Rémusat, que bien des sites confondent avec sa belle-mère (tiré du site de la base Joconde, qui est public - en cas de non autorisation, merci de me le faire savoir en commentaire) :


L'erreur de la base Joconde, visible ici encore sur la fonction "en cache" de Google qui reprend une page du 27 avril 2008, a été retirée avant le 6 mai 2008 (date où je constate sa disparition). Mon blog aura au moins servi à quelque chose ! Félicitons la réactivité montrant le profesionnalisme de ceux qui travaillent sur cette base. Un petit commentaire sur mon blog pour me remercier serait bienvenu....

Aucun commentaire: